Global menu

Our global pages

Close

Senegal - Implementation of the new tax code - Increase of the corporation tax rate

  • Africa
  • Corporate
  • Tax planning and consultancy

26-03-2013

A new Tax Code came into force in Senegal following the adoption of Law No.2012-31 of 31 December 2012, published in the Law Gazette on 31 December 2012, which came into force on 1 January 2013.

One of the most significant changes introduced by the new code is a  higher corporation tax rate, which increased from 25% to 30% of taxable profit.

This increase breaks away from the previous tax policy promoting tax rate reduction.  Indeed, former law No.2004-12 of 6 February 2004 decreased the corporation tax rate from 35% to 33% and Law No.2006-17 of 30 June 2006 lowered the tax from 33% to 25%.

The new amendment is heavily criticised by some politicians, such as Aïssata Tall Sall, Aïde Mbodj and Modou Diagne Fada, who are afraid that it will discourage investment in the country.

However, the Government argues that most Member States of the West African Economic and Monetary Union (WAEMU) have the same corporation tax rate (for example: Mali: 35%; Niger: 30%; etc.) so that the new code merely aligns Senegal’s position with that of other countries.

Moreover, according to the Government, the tax bases have also been amended in order to comply with WAEMU regulations and make the corporation tax regime more attractive to investors.

Eversheds has been advising clients across the region for many years, and our team has also written the book "Business Law in Africa", which has been translated into Arabic, Chinese and French.

We hope you find this e-briefing of interest and welcome any feedback you may have.    
For further information on this subject, please contact: 
 
Boris Martor
Partner - Head of Africa Group
Tel: +33 (0) 15 57 34 15 3
borismartor@eversheds.com


Senegal - Entréé en vigueur du nouveau code general code general des impots - Augmentation du taux de l'impot sur les societes

Un nouveau code général des impôts est entré en vigueur au Sénégal via la loi n°2012-31 du 31 décembre 2012, publiée au Journal officiel le 31 décembre 2012 et entrée en vigueur le 1er janvier 2013.

L’une des principales modifications apportée par ce nouveau code consiste en l’augmentation du taux de l’impôt sur les sociétés, qui est passé de 25% à 30% du bénéfice imposable.

Cette augmentation rompt avec la politique antérieure de réduction du taux d’imposition. En effet, la précédente loi n°2004-12 du 6 février 2004 avait réduit le taux de l’impôt de 35% à 33% et la loi n°2006-17 du 30 juin 2006 de 33% à 25%.

Cette nouvelle modification du code a été vivement critiquée par certains politiciens, tels que Aïssata Tall Sall, Aïde Mbodj et Modou Diagne Fada, qui s’inquiétaient qu’une telle disposition entraine une diminution des investissements dans le pays.

Cependant, le Gouvernement soutient que la plupart des Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) possède un taux d’ impôt sur les sociétés similaire (par exemple : le Mali : 35% ; le Niger : 30% ; etc.) et, dès lors, cette augmentation ne ferait qu’aligner le taux d’imposition sénégalais sur ceux des autres pays membres de l’UEMOA.

De plus, selon le Gouvernement, l’assiette imposable a également été modifiée afin de se conformer à la règlementation UEMOA et améliorer l’attractivité du nouveau régime de l’impôt sur les sociétés.

Eversheds conseille des clients dans toute la région depuis de nombreuses années et notre équipe a également écrit l’ouvrage "Droit des Affaires en Afrique", qui a été traduit en arabe, en chinois et en français.
 
Nous espérons que vous trouverez cet e-briefing intéressant. N’hésitez à apporter vos commentaires à cet article

For more information contact

< Go back

Print Friendly and PDF
Subscribe to e-briefings